Être passionné, ne pas calculer ses heures

Posted on 4 septembre 2014

Anne Donzé et Vincent Chagnon ont une démarche collaborative qui ne s’inscrit pas dans un processus industriel, mais dans la richesse artisanale : “parfois les gestes sont répétitifs, ce qui apporte une grande dextérité et une maîtrise de la matière“.

COMMENT CE PROJET S’INSCRIT-IL DANS VOTRE TRAVAIL ?
C’est une belle reconnaissance professionnelle d’un milieu qui nous accorde SA confiance. Ce projet (Build(dingue) – Prix l’Œuvre de la Fondation des Ateliers d’Art de France) nous permet de réaliser une œuvre monumentale qui, de part le coût de réalisation, n’aurait pas vu le jour. Nous travaillons une technique bien précise : enfermer de la pâte de verre dans du verre soufflé. Ce projet met en avant cette technique, qui est en passe de devenir notre signature. Avoir une expo à Paris est un tremplin dans une carrière nationale et internationale. Ici, les métiers d’art s’érigent comme une grande famille. C’est pourquoi, Paris fait rêver le monde, cela découle de son histoire et du patrimoine français.

QU’EST CE QUI VOUS SÉPARE D’UN DESIGNER ?
Métier ancestral, le travail du verre reste méconnu, en même temps pour percer, il faut être passionné, ne pas calculer ses heures, être pluridisciplinaire, avoir l’idée, la réaliser, la mettre en scène, la vendre et parfois même la défendre !
Nous devons trouver, comme les designers, des idées innovatrices qui nous démarquent. L’originalité est de mise, il ne suffit pas que d’avoir l’idée, il faut élaborer toutes les étapes de sa réalisation, c’est très inspirant, cela permet de pousser les limites de la technique liée au matériau (transparence, dureté, fragilité) et d’élargir ces petites cases dont notre société aime nous classer.

VOTRE MESSAGE ?
Ce qui nous intéresse dans le médium verre, c’est la possibilité d’aborder la notion d’enfermement par le biais de la transparence: nous voulons solliciter le regard, enfermer pour mieux montrer. On s’enferme pour se mettre en scène. Notre but est d’obtenir une réaction, une réflexion : une parenthèse poétique engagée politiquement !
La ville est un milieu physique où se concentre une forte population humaine. Notre vision, sous forme de manifeste métaphorique : un building de verre sous forme de cases, où chacun reste dans sa bulle. Une réflexion sur notre façon d’agir, une réflexion sur la vie en société, une combinaison de voyeurisme et d’exhibition !