J’aime l’énergie qui se dégage des projets…

Posted on 10 novembre 2014

Stéphanie Langard fait des allers retours entre France, Californie, Italie et Chine, c’est pourquoi très tôt, elle s’est attachée à mélanger les cultures et à partager les expériences et les points de vue. Asiatique et surtout internationale, elle a été sollicitée pour un projet, en Chine, où c’est son “élégance à la française“ qui est demandée. Une compétence reconnue qui la fait sourire. Alors, quel est son regard sur la France ? Qu’en connait-elle ? Qu’en perçoit-elle ? Quelle émotion déclenche Paris ?

PARIS ?
Paris a une renommée internationale importante en termes de culture, de créativité et de savoir faire. Bien que d’autres villes européennes aient une énergie bien plus grisante que celle de Paris. La morosité a gagné les esprits et tout semble difficile, pourtant tout est possible… Il faut puiser dans les ressources, dans l’histoire et honorer la personnalité de Paris, de la France et de ses créateurs. Il ne faut pas s’endormir, il faut entretenir le rayonnement international et le dépoussiérer un peu ! Vous le voyez, je me sens profondément Française et Parisienne.

J’aime l’énergie qui se dégage de projet comme les toupies exposées au Musée des Arts Décoratifs pendant les Ddays, c’est un puissant carburant. Depuis, de nombreuses opportunités (pas toujours lucratives) se sont présentées et pour la majeure partie à l’international. C’est une chance extraordinaire !

DESIGN ?
Je suis comme un producteur de film ou plutôt un réalisateur car je n’ai pas vraiment le regard commercial du producteur. Le design est une démarche globale : qui doit remonter à la source, prendre en considération l’ensemble des facteurs et des données et ne pas répondre exclusivement à la question posée ; qui doit élargir les champs des possibles et ouvrir de nouvelles perspectives ; qui doit aussi permettre de transmettre et de rénover des savoirs faire. Démarche soit, mais aussi stratégie de développement. C’est cette modernisation des savoirs faire qui permettra la transmission de notre culture. Alors privilégions le “made in France“ : les producteurs français pour les matières premières et les artisans français pour la fabrication, la visée étant internationale.ibookligne_vierge

zone2