Le sens du beau : le kitsch

Posted on 12 mars 2015

Cette exposition* kitsch consiste à utiliser le tuning pour mettre à l’épreuve le design entendu comme discipline esthétiquement policée, culturellement bordée par la commande des marchés.

*proposée par Rodolphe Dogniaux, designer et responsable du post-diplôme Design et recherche à l’ESADSE avec Marc Monjou qui assure la direction éditoriale de la revue Azimuts depuis 2010 /image – iXOOST Ot Audio Dock – Williams FW32 – IXOOST Company, 2014. Crédit : IXOOST.

L’enjeu de la neuvième Internationale Design Saint-Étienne** est de faire découvrir et ressentir ce que le geste esthétique peut offrir : “ce sera l’ambition des 26 commissaires“***

**Elle se déroule sur un mois. Elle investit Saint-Étienne de la Cité du design au site de l’ancienne Manufacture d’armes, de l’office du tourisme à la Plateforme, de l’Amicale Laïque Chapelon au musée de la Mine, du musée d’Art et d’industrie au musée d’Art moderne et Contemporain. Mais aussi Firminy sur le Site le Corbusier et l’Église Saint-Pierre. ***Christophe BailleuxSam BaronFrédérique BompuisLise CoirierKim ColinRodolphe DogniauxElsa FrancèsGaëlle GabilletSam HechtBart HessAlexandra JaffréDavid-Olivier Lartigaud, Oscar LhermitteBenjamin LoyautéGiovanna MassoniMarc MonjouJean-Luc MoulèneFlorence OstendeDennis Parren, Eric Petrotto, Kyung Ran CHOI, Tim SimpsonYuri SuzukiDieter Van Den Storm, Sarah Van GamerenIonna VautrinSamuel Vermeil et Stéphane Villard. Seule ville française membre du réseau UNESCO des villes créatives de design, Saint-Étienne donne à sa Biennale un souffle international important. La Biennale 2015, où sont attendus tous les publics (designers, entreprises, étudiants, scolaires, grand public), donne ainsi à voir des objets, des services, des équipements et des environnements qui proposent une expérience sensible.