Salone satellite 2015

Posted on 18 avril 2015

Le Salone Satellite considéré comme le “petit Salone de Milan“, est-il toujours un tremplin sur le chemin de l’édition ?
700 designers et 18 écoles de design sont réunis pour la 18e édition du Salone Satellite. Malheureusement, il semble que les jeunes talents ont plutôt fait du copier/coller.
“Beaucoup de jeunes designers consacrent leur énergie à devenir une marque de créateur.“ Daniel Rybakken*.

Ascent-concept c

Un autre phénomène remarqué “la conception Facebook-friendly“: les objets sont conçus pour se vendre dans les réseaux sociaux et les blogs et attirer des dizaines de “like“.

Jar_MEJD_Studio-27

L’année dernière c’était le duo japonais Yoy, le gagnant de cette année est “Jars“, un luminaire par Mejd studio basé à Bratislava – on comprends l’irritation de Daniel Rybakken. Pourtant, plusieurs concepts favorisent une démarche artistique, tels ceux d’Ines Gomez qui prend des éléments de mobilier et les met en ligne avec un principe cubiste.

Alors quelle est la prochaine étape ?
Les décideurs de la Salone Satellite ont été unanimes dans leur verdict : l’impression 3D.
La compagnie Shanghai Xuberance est le vainqueur de la “Satellite Award Salone“ pour leur luminaire « Cloud Series lampe » imprimé en 3D. En fait, l’Asie a dominé le Satellite, Japon, Corée du Sud et Chine étaient sur représentées. Ce sont surtout les Japonais qui affichent des objets qui respirent l’enthousiasme : le “fondu stoll“ de Satsuki Ohata, qu’il façonne en mousse et plonge ensuite dans de la peinture chaude pour obtenir une structure solide une fois sec.

*image 1 – Daniel Rybakken – Compasso d’Oro 2015 – luminaire, “Ascent“ – Luceplan –  2 – Jar- Mejd Studio®