Cosmisme Russe #2

Posted on 22 novembre 2015

Galina Balashova est l’architecte du programme aérospatial soviétique. C’était aussi la seule femme à être un membre du bureau expérimental d’ingénierie au Soviet, ou OKB-1. Elle conçoit l’intérieur des véhicules spatiaux.

Initialement elle s’occupait de planification des immeubles pour le personnel. Un jour, Konstantin Petrovich Feoktistov lui a demandé de faire un croquis pour l’intérieur du “module de vie“ pour un vaisseau spatial, le directeur de l’OKB-1, Sergueï Pavlovitch Korolev, n’ayant pas aimé la proposition des ingénieurs. Outre d’offrir un lit, une table, des chaises, une toilette et une douche Galina Balashova ambitionne de proposer un « confort harmonieux aux cosmonautes », elle vise le bon goût.

Elle recherche un bon équilibre entre l’homme, l’espace et l’architecture et le fait au travers de deux propositions. Dans l’une, l’espace se divise en un plancher et un plafond. Le sol est en vert, le plafond bleu et les murs jaunes (capsules Soyouz). Dans l’autre idée, l’espace est structuré par différents volumes (engin orbital lunaire LK). C’est la première option qui l’emporte, par conformisme. Les cosmonautes trouvaient qu’il était plus facile de travailler dans des pièces avec un haut et un bas clairement défini. Seule contrainte : la gravité zéro. Le revêtement de couleur des murs, du plancher et du plafond, tout a été fait en Velcro. De cette façon, les cosmonautes pouvaient attacher des objets simplement et tout aussi facilement les détacher. Seul le fauteuil et les couvre-lits ont été faits dans un tissu normal

Couleurs et matériaux, les exigences et les contraintes spatiales ne sont pas sans rappeler la construction de bateaux.

/Philipp Meuser /Galina Balaschowa. Architektin des sowjetischen Raumfahrtprogramms /Dom Publishers, Berlin 2014