Wiener Werkstâtte

Posted on 8 mars 2016

Les dessins d’Hoffmann, de Moser et d’autres créateurs comme Michael Powolny, Carl Czeschka et Joseph Urban demeurent jusqu’à la Première Guerre mondiale à l’avant-garde de la création autrichienne.

Résolument modernes, ils se caractérisent par l’utilisation motifs géométriques et abstraits : damiers, carrés, cercles, quadrillage Mais le mouvement ne parvient pas à réaliser l’idéal social d’Hoffmann : créer pour la vie de tous les jours des objets à la fois simples et de bonne qualité. Leurs productions sont même rapidement associées au bois courbé dessiné en 1901 par Kolomon Moser et fabriqué l. & l. Kohn (Thonet). Les sociétés J. & J. Kohn Thonet permettent néanmoins de populariser le style des Wiener Werkstâtte à travers les créations d’Hoffmann ou de Moser.

En 1919, les Wiener Werkstâtte ouvrent à New York, sur la Cinquième Avenue. Avec cette installation aux États-Unis, l’aspect commercial de l’entreprise prend le pas sur l’idéal de réforme sociale. Le style viennois se répand rapidement. De plus en plus orné, le style des Wiener Werkstâtte tend bientôt à se confondre avec l’Art déco. Ils cessent toute activité en 1932, en raison de l’absence de soutien financier.