Louise Rué – Qu’est ce que le design pour l’agriculture ?

Posted on 22 septembre 2016

“Cultiver la terre, les nouvelles logiques du design dans les petites exploitations agricoles alternatives“.

Le mémoire de Louise Rué*, au cœur des préoccupations actuelles, établit des liens entre pratiques agricoles et métier du design. Il promeut cette alliance peu commune en exposant des solutions et des innovations pour les agricultures alternatives.

Les designers ont peu travaillé sur le milieu agricole. En m’entretenant avec des agriculteurs (petites ou grandes exploitations) j’ai observé leurs pratiques. Échanger avec des agronomes m’a apporté un point de vue scientifique. Ces rencontres ont ancré mon sujet dans des problématiques actuelles : L’industrie et le design répondent-ils aux besoins de l’agriculteur ? L’échange et la participation sont-ils les leviers de l’innovation en agriculture ? Quelles sont les nouvelles logiques du design pour accompagner l’agriculture alternative ?

Je trace l’histoire du design dans le machinisme agricole depuis la préhistoire jusqu’à l’invention du dernier concept-tracteur puis l’évolution des agricultures alternatives (ex : la permaculture). Ces pratiques agricoles, à travers l’aménagement des terrains et l’autoproduction d’outils, sont similaires à la pratique du designer.
Enfin, je redéfinis le design pour l’inscrire dans l’agriculture avec l’aide de designers rencontrés : François Bauchet, Matalie Crasset, Mathieu Grosche…

Le design n’est pas indispensable dans le milieu agricole s’il n’est pas associé à la pratique. Le designer n’est ni ingénieur ni ergonome. Fédérateur d’idées, il apporte un équilibre entre vivant et technique par sa sensibilité qui rend son regard différent. Le design est à la croisée de l’art, de la technique et de l’évolution de la société. 
N’est-ce pas redéfinir le design lui-même que d’établir les liens entre design et agriculture ?

*Louise Rué est diplômée de l’École Supérieure d’Art de Design de Saint-Étienne. Étudiante, elle a eu a rédiger un mémoire de fin d’étude – direction de Marc Montjou – dont le sujet est “Cultiver la terre, les nouvelles logiques du design dans les petites exploitations agricoles alternatives“ en parallèle de son sujet de diplôme qui portait sur l’aménagement extérieur des fermes pédagogiques avec les “mobiliers fermiers », dont l’image ci dessous est une illustration.

33