Mémoire(s)

Posted on 23 septembre 2016

“Le design intègre aussi bien les besoins technologiques, sociaux et économiques, que des nécessités biologiques ou les effets psychologiques des matériaux, la forme, la couleur, le volume, l’espace. Le designer doit concevoir la spécificité de sa tâche par rapport à la complexité de l’ensemble.“ à cette citation de Moholy Nagy de 1947, nous pourrions ajouter, ce sont avant tout des Hommes et des Femmes qui construisent par leur pratique la définition du design. Les étudiants sont les meilleurs ambassadeurs d’une École.

Objet nouveau dans le cursus, le mémoire est une méthode d’action, une liaison entre pratique, recherche et travail de terrain. Il permet de comprendre dans quel écosystème (humain, social, économique), ces futurs professionnels sont dorénavant intégrés.

Le travail sur l’écriture incite l’étudiant à écrire, car toute sa vie professionnelle se construira sur sa capacité à vendre ou défendre un projet et ses idées. En retour, il permet de constituer un conservatoire de la pratique et c’est une base documentaire sur le design actuel qui pourrait faire référence, si elle était suffisamment exploitée.

Voici donc neuf sujets présentés librement par neuf étudiants de L’* sans censure, ni réécriture, nous vous laissons lire ces petits textes qui éclairent mieux que mille discours sur la qualité de l’enseignement et le niveau de nos écoles en 2016.

*Faisant partie de l’Etablissement public de coopération culturelle Cité du design – l’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne – est un établissement d’enseignement supérieur artistique agréé par le ministère de la culture.