Gerrit Rietveld – un design sans compromis

Posted on 14 octobre 2016

Si l’on devait chercher un exemple de design moderne qui surpasse tous les autres, on retiendrait très probablement le fauteuil Red Blue créée par Gerrit Rietveld en 1918, sur la base d’une abstraction sans compromis.

Ce designer, parmi les plus innovants, est parvenu à reformuler radicalement un langage des formes domestiques, et son intérêt pour la structure comme maîtresse de la forme a influencé nombre de ses plus talentueux successeurs. En dépit de son influence le design intérieur ou l’architecture sur le design moderne, on dispose de peu d’informations sur la manière dont il développe sa démarche et ses théories radicales.

En 1918, Rietveld conçoit une chaise qui ne se rattache à aucun précédent. Elle se compose de deux panneaux de bois standardisés et géométriques plats et rectangulaires, ajustés à des tasseaux de section carrée, le tout assemblé de telle façon que les pièces se chevauchent légèrement ce qui met l’accent sur la simplicité de la construction. En 1923, en vue d’une exposition au Bauhaus, Rietveld modifie légèrement la forme de la chaise et teinte les éléments noirs pour la structure, jaune pour la section carrée des tasseaux, rouge et bleu, respectivement pour le dossier et le siège. La forme de cette pièce trouve son origine dans l’intérêt de Rietveld pour un groupe d’artistes, de designers et d’architectes rassemblés depuis 1917 au sein de la revue De Stijl (le Style). S’appuyant sur les découvertes du cubisme, le groupe propose de créer une forme d’art et d’architecture plus pure et plus nouvelle. Pour accompagner, ce rigoureux système pictural, Rietveld se met en quête d’un équivalent à ces théories sur le plan du design et réalise du mobilier dans ce but durant les six années suivantes.

En 1924, Rietveld se lance dans un projet d’architecture intérieure tout aussi radical, à Utrecht. Grâce à ce dernier, il accède à une reconnaissance internationale en participant au CIAIM (Congrès international d’architecture moderne) en 1928, ainsi qu’à l’exposition Viennese Werkbund de 1931.

Après 1945, Rietveld ne se consacre plus qu’à l’architecture, sans délaisser pour autant le design de meubles.

/image 1 -red blue chair 3d 1918 – image 2 – Gerrit Thomas Rietveld @moma

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2