Alfred Barr

Posted on 23 décembre 2016

En 1929, Alfred Barr autorisa la présence de quelques objets produits en série, exposés de l’autre côté du couloir menant à Picasso et à Braque. Il fallait y voir une volonté de dire que le modernisme était l’art du siècle des machines. Hélices, roulements à billes et machines-outils, y compris une carrosserie de Cisitalia (202) conçue par Pininfarina et, plus tard, un hélicoptère, furent admis dans les intérieurs blancs comme neige du musée. À une condition : renier leur appartenance à la famille du design.

Le roulement à billes en acier chromé à autoalignement était placé dans le même contexte que la peinture d’un roulement à billes par Fernand Léger. Il n’y avait rien de plus que la mention, en noir, de la date, du matériau utilisé. Encore aujourd’hui, les archives du musée qualifie d’artiste Sven Gustaf Wingqvist, l’ingénieur qui fonda la Svenska Kullagerfabriken et le concepteur de ce roulement à billes. Il n’en va pas de même pour une œuvre d’art. Pour le design, le contexte et le processus sont essentiels.

/images Fernand Léger – Roulement à billes,1926 ®MoMa

Related Articles:

Post Footer automatically generated by Add Post Footer Plugin for wordpress.