Giuseppe Terragni – rationaliste italien

Posted on 2 décembre 2016

Giuseppe Terragni, comme beaucoup d’autres modernistes, envisage le design essentiellement comme un assemblage de plans dans l’espace, et comme un prolongement de l’architecture.

Sa contribution unique au design moderne a été de montrer comment un élément stylistique venu d’ailleurs par exemple le mobilier en acier tubulaire développé par le Bauhaus en Allemagne s’adapte avec succès à une autre culture, un autre climat politique. Bien qu’en Allemagne les nazis aient été opposés aux modernistes, l’Italie de Mussolini a favorisé leur expansion, et il est certain que l’adhésion de Terragni au Parti Fasciste en 1928 lui a facilité l’obtention de commandes. Dans les années vingt, Terragni compte parmi les membres fondateurs du Gruppo Sette, qui se situe dans la ligne du rationalisme italien. Durant les années trente, il s’attache à concilier néoclassicisme et modernisme. Son bâtiment le plus célèbre est la Casa del Fascio à Côme ( 1932-1936), à présent Casa del Popolo.

À l’instar de Le Corbusier et d’autres designers du mouvement moderne il se plaît à utiliser de nouveaux matériaux des sièges en acier tubulaire dotés d’un nouveau concept d’encorbellement qui leur confère une remarquable flexibilité. Mais L’interprétation qu’il en donne est à la fois plus décorative et plus sensuelle que celle de Marcel Breuer ou de Ludwig Mies van der Rohe. En 1938, il gagne les Balkans, il disparaît quatre ans plus tard, victime d’une hémorragie cérébrale.

/images 1 – fauteuil Sant’Elia – 1936 – 2 – Giuseppe Terragni ca 1926