mutations # 1

Posted on 10 mars 2017

À l’heure où le travail s’immisce dans nos sphères personnelles, le geste industriel s’invite dans nos foyers au travers des multiples équipements qui les peuplent.

1 – Cette facette des mutations s’appuie sur une démonstration : celle de la cuisine. Pour cela Olivier Peyricot explique qu’aux prémices de l’ère industrielle cet espace s’est développé en imitant des procédés mis au point dans les usines pour pourvoir aux tâches ménagères. Le taylorisme ménager en quelque sorte. Les chaînes de productions domestiques (cuisson verticale, emballage sous-vide, extraction de jus, yaourtière, cuisson accélérée) permettent aujourd’hui à l’usager de devenir un expert dans l’art de produire son alimentation quotidienne.

Cette exposition sous-entend que le travail est très lié à l’intimité du foyer familial.

2 –Travail à la demande, fragmenté, sans lieu ni fin…, le Digital labor dissimule dans ses plateformes hypersophistiquées des pratiques primitives, voire esclavagistes du travail. Digital Labor développe son propos autour des objets communicants présents dans la maison. Il explique que dorénavant l’espace intime est envahi par le travail via internet, qu’en développant une suite d’activités anodines sur la toile, l’usager accepte l’intrusion du travail dans sa sphère privée.

3 – À partir de la pièce commandée au duo Degoutin & Wagon, la fin du travail est questionnée à travers des pratiques singulières : le sabotage, les stratégies de survie, le niveau d’incompétence, le désengagement assumé et autres.
Autant de pistes qui nourrissent le design, entre humour, détournement, critique, invention et théories futuristes.

Cette exposition nous entraîne à la rencontre de ces processus invisibles au travers le regard de designers et de chercheurs, tout en rappelant que la critique du capitalisme ne date pas d’aujourd’hui !

/illustration – The Order, 2008 (détail) Peter Martensen, collection privée, Courtesy de l’artiste et du MAMC+ Saint-Étienne Métropole© /Panorama des mutations du travail – Site Cité du design – Pôle recherche de la Cité du design /Évènement de référence, la Biennale internationale 10 de Saint Étienne fédère la scène locale, régionale, nationale et internationale les nombreux champs d’action du design. Elle aura lieu du 9 mars au 9 avril 2017. Elle traite des mutations du travail Une suite d’articles détaillent les principales expositions sur forme de chiffre (attention – tous les liens qui se suivent, sont différents) : mutations # 1# 2# 3# 4# 5# 6# 7# 8# 9# 10# 11# 12# 13# 14.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2