mutations # 3

Posted on 10 mars 2017

L’expression “avoir (ou pas) la gueule de l’emploi“, renvoie à la possibilité d’avoir l’apparence physique du poste ou du métier. Un emploi coïnciderait à tel profil, telle morphologie, telle allure, en un mot à l’identité personnelle et par extension à l’employeur).

On cesse par-là de poser la question de l’adéquation technique des profils aux postes ou des postes aux profils, mais celle de l’(in)adéquation esthétique a l’emploi !

/illustration – The Face Test, 2007 (détail) Peter Martensen, collection privée, Courtesy de l’artiste et du MAMC+ Saint-Étienne Métropole© / La gueule de l’emploi – bâtiment des forces motrices – Site Cité du design Surface – Cycle Design Recherche de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne /Évènement de référence, la Biennale internationale 10 de Saint Étienne fédère la scène locale, régionale, nationale et internationale les nombreux champs d’action du design. Elle aura lieu du 9 mars au 9 avril 2017. Elle traite des mutations du travail Une suite d’articles détaillent les principales expositions sur forme de chiffre (attention – tous les liens qui se suivent, sont différents) : mutations # 1# 2# 3# 4# 5# 6# 7# 8# 9# 10# 11# 12# 13# 14.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2