Andy Warhol – manipulateur d’image

Posted on 17 août 2017

Son magazine, Interview, se refusait à toute forme d’intervention éditoriale. Son approche du journalisme se bornait à pointer un magnétophone vers un sujet et à transcrire le résultat. Il n’avait aucunement honte à utiliser son magazine pour suggérer aux lecteurs de lui commander un portrait. Il consacra toute sa carrière à l’exploration des contradictions entre la fétichisation des images originales et leur reproduction mécanique. Il s’avéra l’une des marques les plus influentes du vingtième siècle, avec un public prêt à payer pour avoir le privilège de posséder l’un de ses Polaroid ou, pourquoi pas, la photocopie de l’une de ses œuvres.

Warhol loua simplement ses services aux sociétés qui voulaient l’utiliser dans l’idée de changer le regard que le monde posait sur elles ou sur leurs produits. Quelques mois après sa mort, son exécuteur testamentaire avait vendu les droits du nom Warhol à une échelle que l’artiste lui-même n’avait pas atteinte de son vivant.

Son projet : changer la perception de l’art en explorant le pouvoir de banales images commerciales. Pour les puristes, l’argent ne devrait en aucun cas être mêlé à l’art. Le prix qu’une création artistique ou de design, ou même une maison, atteint dans une vente aux enchères ne devait rien mesurer de plus que le talent du commissaire-priseur et du marchand d’art à créer un marché. Mais, pour le meilleur ou pour le pire, le prix participe dans une forte mesure de la création. Le manque de clarté sur la façon dont ce type d’objet doit être compris est amplifié par l’empressement des musées spécialisés dans le design à exposer des versions fabriquées en série. Aucun musée d’art n’envisagerait d’exposer une affiche de Mondrian en lieu et place d’une de ses toiles.

“Nous pouvons tous aimer Warhol parce qu’il est parvenu à nous dire avec humour ce que nous savions tous, que l’art contemporain se joue de nous.“ Charles Saatchi

Personne n’aurait pu mieux prétendre le connaître que Charles Saatchi, personnage tour aussi ambigu que Warhol. Spécialiste de la manipulation des images fortes. Saatchi est un génie de la publicité moderne, qui ne s’exprime pas publiquement et qui ne se laisse pas photographier.

/image – andy warhol a set of six self portraits 1967 – collection sfmoma®

Related Articles:

Post Footer automatically generated by Add Post Footer Plugin for wordpress.