Marcel Breuer – l’idéal moderniste

Posted on 27 novembre 2017

Marcel Breuer est au tout premier plan du design moderne. Il a eu une carrière longue et riche de succès.

Ses contributions les plus célèbres ont vu le jour, au sein du Bauhaus où, à peine âgé de vingt ans, Breuer s’est hissé au niveau de ses maîtres, Walter Gropius et László Moholy-Nagy. Dans les années trente, son mobilier simple, léger, fonctionnel, conçu pour une production en série, a rapidement représenté l’idéal de la vie moderne. Contrairement à Gropius, Breuer n’est pas un philosophe, mais un designer.

En 1920 il devient étudiant au Bauhaus, Gropius que Breuer est un étudiant exceptionnel l’encourage à se lancer dans le design de meubles. Breuer réalise ses premières œuvres en bois garni de tissu. En 1925 il abandonne les structures en bois et, inspiré par la légèreté et la solidité du cadre de sa nouvelle bicyclette, se tourne vers le métal tubulaire. Il crée un fauteuil club moderne, de forme cubique avec un cadre dépouillé, léger mais robuste, exaltant l’espace, la lumière et la structure. Vers 1926 Breuer imagine une autre œuvre devenue célèbre, la chaise B3. “Nous n’avons besoin que de quelques objets, à usage multiple, et transformables. Nous évitons ainsi d’être envahis par nos besoins, au travers d’innombrables objets qui compliquent la vie quotidienne au lieu de la simplifier et de la rendre plus légère.“ Dans les années trente, Breuer s’est acquis une réputation internationale et compte déjà derrière lui ce que d’aucuns considéreraient comme une carrière bien remplie. Le climat politique en Allemagne, avec la montée du nazisme, est particulièrement incertain pour lui, dont les deux parents sont juifs. De 1932 à 1935 il parcourt l’Europe pour finalement s’arrêter à Zürich, puis rejoint Gropius, en Grande-Bretagne, où il séjourne deux ans. il y travaille sur un mobilier en contreplaqué cintré pour Isokon (Jack Pritchard). En 1937, il quitte la Grande-Bretagne pour les États-Unis, encore une fois dans les pas de Gropius.
Marcel Breuer créa pour le Bauhaus une chaise raffinée, tandis que Mies transforma le cantilever en langoureuse bande d’acier brillant décrivant un long arc au travers de son interprétation du classicisme. Eileen Gray célébra le caractère poétique des mécanismes dans ses chaises réglables, ses tables et miroirs sobrement élégants. Une génération plus tard, Charles Eames mit en pratique les leçons de ce que l’on considérait dans les années quarante comme la technologie de pointe de la construction d’avions pour fabriquer des chaises en fibre de verre et contreplaqué moulé aux élégants profils de volatiles.
La contribution de Breuer au design mobilier moderne apparaît au grand jour dans les années soixante, quand la société italienne Gavina réédite plusieurs de ses pièces des années vingt, montrant ainsi combien ses créations demeurent populaires, presque un demi-siècle après leur création.

Dans son travail, la technologie et les matériaux ont joué un rôle fondamental dans l’évolution et l’innovation du design La plus importante d’entre elles est probablement la popularisation de l’acier tubulaire dans le design de meubles.

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2