Poisson d’avril

Posted on 16 avril 2014

Avril est un mois sous-estimé, entre pluie et soleil, on passe son temps à ouvrir ou fermer notre parapluie. Notez que depuis que nous avons commencé à utiliser des expressions telles que “changement climatique“ et “deux degrés max“, c’est en février “qu’on ne se découvre pas d’un fil“. Janvier est le mois de Maison et Objets, avril est celui du Salone del Mobile de Milan.

tortona

Il ne faut pas venir à Milan, il faut revenir, car c’est une ville et un événement difficile à appréhender. Parce que nulle part ailleurs, on ne trouve un ensemble aussi coloré et varié, si extravagant et kitsch, si classique et expérimental, si novateur et autant à court d’idées. Mais surtout parce qu’entre les halls d’exposition et les satellites, les nombreuses expositions, les présentations, les projets, les événements et les cocktails, Milan est un lieu de promenade, de découverte déstabilisant.

Il n’est pas toujours facile de repérer les expositions intéressantes. Il y a quelques années il suffisait d’aller Zona Tortona et de visiter Superstudio Più, dorénavant la découverte est supplantée par l’agitation commerciale. Alors que les nouveaux venus, les petites marques et les écoles se sont déplacés à Ventura Lambrate, soit dans des lofts haut de gamme, des garages énormes ou des halls d’usine, la roue continue à tourner. Cette année c’est autour de la Via San Maurilio* que l’art et le design ont convergé.

*Maarten Baas sur 500 m² dans un nouveau “quartier du design“ en plein centre-ville de Milan.