Énergie

Posted on 12 mai 2014

Pour les ingénieurs “la meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée“ (c’est la devise du salon Light + Building*) : un slogan intelligent qui pointe les défis à venir en matière d’efficacité énergétique.

Le domaine de l’éclairage évolue à une vitesse impressionnante, même si beaucoup de questions sont en attente de réponses. À grande échelle le photovoltaïque, l’énergie éolienne et les énergies renouvelables sont les domaines de recherche et développement. Pourtant plus que sur la production, le vrai enjeu c’est le stockage de l’énergie produite, puis vient l’efficacité énergétique. C’est la raison pour laquelle à moindre échelle l’accent est mis sur les réseaux qui permettent aux consommateurs de contrôler les systèmes de domotique, de mesurer et gérer les consommations individuelles via les smart phones.

En complément de cette révolution les LED prennent peu à peu la place des ampoules ouvrant la voie à de nouvelles idées de produits impossibles à réaliser à l’aide de sources lumineuses classiques. L’étape suivante est OLED**, qui fournit une lumière plus diffuse (a contrario du “point“ LED).

Voici, un résumé de l’intense transformation technologique et sociale où nous sommes engagés. L’enjeu : la mise en réseau de différentes sources d’énergie, de dispositifs de stockage et de la création de services d’automatisation.

*Light + Building – Francfort / Main du 30 Mars au 4 Avril **La production de grands éléments OLED n’est pas encore possible /illustration : l’ingénieur Stephan Berlitz ont utilisé la technologie LED et sont en train de travaillé en étroite collaboration avec Audi Design sur l’utilisation des OLED (diode électroluminescente organique).