Rouler n’est pas jouer

Posted on 17 novembre 2014

La gamification est un terme générique. Cela consiste à transposer les éléments de jeux vidéo dans un autre univers.

Le mot gamification* est sur toutes les lèvres. Cette tendance vient des États-Unis. C’est l’intégration des éléments de jeux vidéo dans notre vie quotidienne pour encourager les processus d’apprentissage. Deux types de jeux : les jeux récréatifs et les “jeux sérieux“ utilisés dans les forces armées, la médecine et l’enseignement dans le but d’éduquer, de former et d’informer les joueurs.

On l’a vu au salon de l’automobile, l’industrie l’utilise. En investissant massivement dans le développement de tableaux de bord qui fournissent en temps réel une rétroaction aux conducteurs sous forme de félicitations, qui rappelle les bravos, joue encore ! qui accompagne depuis trente ans les fins de parties. L’application intelligente dite d’éco-conduite est employée dans de nombreuses voitures pour informer les conducteurs sur la façon efficace et économique de conduire, au moyen d’une « émoticône » heureux ou triste, selon que le conducteur garde dans la limite de vitesse.

Pour pousser le jeu encore plus loin, à Stockholm, dans le cadre de “The Fun Theory“ – Volkswagen – Kevin Richardson a développé la “caméra loterie de vitesse“. Les conducteurs qui sont restés dans la limite de vitesse ont gagné une partie des sommes versées par les contrevenants pour excès de vitesse. La loterie a duré trois jours et a permis une diminution de la vitesse moyenne de 25 km / h.