Yann Fabès – ESADSE

Posted on 3 juin 2015

2015 – IDÉALEMENT VOTRE FESTIVAL ?
La mise en place d’un forum très bien organisé en matière de contenus renforce la crédibilité de l’événement et l’attention particulière faite aux écoles de design ou d’art et design* manifeste d’une bonne prise en compte de l’ensemble des acteurs de la profession. Le besoin de représentation du design (des designs) est réel : il est nécessaire de relever les défis qui sont devant nous en matière d’industrialisation, de développement durable ou de bien être. Le design participe activement à ces enjeux. Il manque des espaces d’expression plus spécifiques qui incarnent d’autres expériences que celles du luxe ou des arts de vivre qui sont si chères à Paris et quelque part à la France.

LE FESTIVAL ET SON ÉVOLUTION ?
D’Days est la manifestation parisienne qui a le plus évoluée ces trois dernières années. Son positionnement vis-à-vis du monde économique, le nombre de présentations dans Paris et sa banlieue, sa stratégie de communication très lisible en ont fait un événement important dans le paysage national. Malheureusement, si le nom de D’Days était peu significatif et très éloigné d’une constitution de marque, je ne pense pas que le festival du design puisse, en soit, constituer une appellation pertinente. La notion de festival recèle une connotation culturelle très spécifique qui ne peut correspondre à ce que sont les D’Days en réalité.

Face à Milan, Eindhoven ou Londres, Paris n’a pas encore su imposer une grande manifestation reconnue par la presse internationale et par les professionnels du monde entier alors même que la perception des designers français à l’étranger reste excellente. Paris reste inaudible, vis-à-vis des grandes capitales culturelles européennes. La présence de deux manifestations concurrentes, l’absence d’une politique publique concertée et ambitieuse, constitue un frein au développement de la culture du design en France. Et la seule volonté des organisateurs de ces manifestations parisiennes ne suffit pas à élever l’événement au plan international.

*Yann Fabès est à l’origine artiste plasticien. Depuis plus de dix ans, il dirige l’Esadse qui forme des artistes et des designers dans le champ de l’enseignement supérieur.
/Notre choix d’événement est issu d’un repérage auprès des paricipants inscrits au Festival du Design 2015, un remerciement spécial à / Anne-Marie Sargueuil – Institut Français du Design / Laurène Bourgeron – Marcel by / Maurice + Paula – Manifeste / Virginie Breton – BBdor / Gilles Gardula – In Progress / Françoise Seince – les Ateliers de Paris Annette Poehlmann – Artevia / Florence Gérard – Le Lab by Legrand / Frédéric Ruyant / Hervé Matine – Poster for tomorrow / Claire Droutman – Silvera Université Bernard Chauveau – Bernard Chauveau Éditions / Anne Marie Boutin – APCI / Amandine David – Hors Pistes / Franck Magné – Objets publics / Yann Fabès – ESADSE / Frédéric Bouchet – Est Ensemble / Armel Soyer – Galerie Armel SoyerSamuel N. Bernier – FabShop Samuel Accoceberry – Intérieur, Extérieur, Passage / Sarah Henry – Manufacture Cogolin / Marielle Hénon-Dhuicque – La Trésorerie / Alexandre Echasseriau – Audi talents awards / Stéphanie Langard – Galerie Joseph / Selim Atakurt – écal Manon Schaap, et Gijs Stork – Salon Caroline Ziegler et Pierre Brichet Jean Yves Thibert – agent d’artisans /