Quatre pieds et un baquet

Posted on 11 décembre 2015

Leurs noms sont “substance, elefant, waver, jill, flow, hal, sedan, motek ou cyborg“. Ils ont été conçus par de grands noms tels Naoto Fukasawa, NeulandKonstantin Grcic, Alfredo Häberli, Jean-Marie Massaud, Jasper Morrison, Neri & Hu, Luca Nichetto et Marcel Wanders. Et pourtant, toutes ces chaises sont bâties sur le même modèle : quatre pieds et un baquet
Le fauteuil universel peut se décrire ainsi : sur un châssis de base, l’assise est en matériau de synthèse avec et sans accoudoirs. Une rare harmonie règne, en retour chaque détail est important et fait la différence.

 

Naoto Fukasawa_Papilio Shell

Toutes ces chaises ont un ancêtre illustre et commun, datant des années quarante.
Charles et Ray Eames, dès 1940, ce sont passionnés pour la déformation en trois dimensions des panneaux de contreplaqué. Leur succès initial est une attelle pour jambe fracturée, moulée en contreplaqué. Elle est développée pour l’US Navy en 1942. À la fin de la guerre ils sont en mesure d’appliquer ce savoir-faire pour produire des meubles. Ils expérimentent différentes solutions à base de contreplaqué et d’aluminium, mais les résultats ne sont pas satisfaisants. Ils dirigent alors, vers la résine de polyester renforcé. Ce matériau, encore inconnu dans l’industrie du meuble a permis à leurs modèles d’être produits en grande série. Il impose une nouvelle esthétique en accord avec l’époque*. Lors du concours international “Low Cost Furniture Design“ en 1948, ils ont fait entrer la chaise dans une nouvelle modernité.

Partant de cet archétype, quels sont ses successeurs.
Après un balayage comprenant Hal (Vitra) Jasper Morrison, Stereo Wood (Casamania) Luca Nichetto, Sedan (Classicon) Neri & Hu, Pro (Flötotto) Konstantin Grcic, force est de constater que malgré des différences évidentes (taille de la coque, techniques et matériaux employés, style déployé) le modèle typologique reste le même.

De là à reconnaître qu’il existe vraiment, la chaise universelle de 2015, il n’y a qu’un pas !
Encore aujourd’hui, ce format reflète l’état technologique : il est relativement économique à produire ; il répond aux exigences des utilisateurs ; il est en accord avec les goûts actuels. Alors, amusons-nous à le reconnaître sous toutes ses formes et de prendre note des différences subtiles.

*En 1950, les sièges en plastique avec accoudoirs (A-Shell) ont été lancés sur le marché, et bientôt après aussi dans une version simple (S-shell). Ce sont les premières chaises en plastique fabriquées en série dans l’histoire du meuble. Ils ont ensuite été combinés avec de nombreux cadres de base élargissant la gamme. En 1993 Vitra a interrompu la production des modèles de fibre de verre pour des raisons écologiques. Depuis 1999, elles sont en polypropylène recyclable /image –  Naoto Fukasawa ® Collection Papilio Shell