Michael Thonet – une innovation majeure

Posted on 9 mars 2016

Aux alentours de 1830, Thonet s’inspirant du savoir-faire des tonneliers et des constructeurs de bateaux développe un procédé de cintrage du bois à la chaleur et dépose le brevet en 1841.

Il utilise cette méthode pour des chaises, des lits et des canapés. Son but est de restreindre le nombre de pièces utiles. Cette méthode s’avère inévitablement moins coûteuse et laborieuse que la taille manuelle. La production industrielle de mobilier lancée par la famille Thonet, avec ses techniques du bois courbé, trahissait la nécessité de développer un nouveau langage pour le design et une nouvelle façon de satisfaire le goût du public pour le luxe. Ce langage devait être capable de s’adapter à la nouvelle réalité de la production en série.
Bien que le contexte social et culturel fût radicalement différent, Josef Hoffmann inventa des terrains d’exploration inédits pour les travaux manuels. Ainsi naquit une collection d’objets domestiques tels que des couverts et des bibelots qui jouaient un rôle social traditionnel : ils offraient à leur propriétaire le réconfort d’avoir  des biens toujours porteurs d’une charge émotionnelle.Cette innovation sera utilisée par les designers progressistes : Josef Hoffmann, Otto Wagner et Adolf Loos. Le Corbusier l’introduit dans son pavillon de l’Esprit nouveau. Au cours des années trente, les qualités du bois courbé autorisent de nombreux designers à développer des formes radicales. L’usage du bois affirme le naturel et la tradition ancestrale, la légèreté, la robustesse et la flexibilité de ce matériau leur donnent les moyens de produire un design adapté au style de vie moderne. Alvar Aalto est l’un de ceux qui tirent le meilleur parti de ces nouvelles techniques. Sa chaise Paimio se compose d’une armature en bois stratifié et d’une seule et même plaque courbée formant le dossier et le siège en contreplaqué.

Cette technologie aboutit rapidement à la naissance de la première chaise à encorbellement.

/images – 1 – chaise N°14 – 2 – Michael Thonet, circa 1830