Gio Ponti – le lien entre tradition et modernité

Posted on 2 décembre 2016

Il a toujours été guidé par une idée, “l’esthétique de la machine“, et la prise en compte des implications de la production de masse. Conciliant tradition et modernité, Ponti a collaboré avec des artisans comme avec des industriels, et exploré les différents domaines du design : planification urbaine, architecture, décoration, mobilier, appareils ménagers, objets décoratifs.
Sa contribution au design a ouvert une voie nouvelle, et ses publications ont donné un cadre théorique ou design italien.

Entre 1923 et 1930, Ponti conçoit pour l’entreprise Richard Ginori un large éventail d’objets, pour lesquels il revisite l’iconographie mythologique des frises et poteries antiques, dans un esprit pétillant et moderne. Ces pièces remportent un prix à l’exposition des Arts décoratifs de 1925. En 1930, Fontana Arte le sollicite. pour cette entreprise, associée à une technologie nouvelle : l’électricité. En 1936, il construit immeuble de bureaux de la société Montecatini à Milan, il conçoit l’ensemble de l’équipement intérieur ; de la poignée de porte aux chaises en acier tubulaire.

Cette création résolument moderne, fondée sur une géométrie répétitive et incorporant des éléments préfabriqués.
Une autre œuvre marquante de sa carrière, la tour Pireli, achevée en 1955 “ce sont les villes brésiliennes, aux gratte-ciel insolites aux formes élégantes, qui m’ont inspiré“, dira-t-il en 56.