Les années trente : les deux visages du modernisme

Le modernisme présente en fait deux visages : l’un ouvertement progressiste, l’autre plus conservateur et tourné vers les grands styles du passé.

Continue Reading →

Gordon Russell – un fervent réformateur

Bien que celui-ci n’ait pas étudié le design, Gordon Russell a repris à son compte les idéaux du mouvement Arts and Crafts : il considère que la machine, associée aux valeurs de l’artisanat, peut devenir un outil utile et démocratique.

Continue Reading →

Les années dix : le modernisme conservateur

La Première Guerre mondiale marque une rupture très importante dans l’évolution du design moderne.

Continue Reading →

Arts and Crafts

Mouvement à la fois esthétique et social né en Grande-Bretagne à la fin du Dix-neuvième siècle sous l’impulsion de John Ruskin ou William Morris. Il a pour but de redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat, sérieusement battu en brèche par la mécanisation et la production de masse. Ses credo : l’art et le design ont le pouvoir de faire évoluer la société et tout décor inutile doit être banni pour parvenir à l’épure d’un objet. Cette conception aura une influence déterminante sur les tenants du mouvement moderne, les designers du Bauhaus et sur les designers suédois, finlandais et allemands.

Nouveau siècle

Durant les décennies qui marquent le passage du Dix-neuvième au Vingtième siècle, la vie des habitants du monde industrialisé, toutes classes sociales confondues, a changé de manière irrévocable.

Continue Reading →